La position de François BAYROU !

Source ; Le blog de jaccuse56.over-blog.com via Facebook
jeudi 8 décembre 2011
par  DAboulonnais
popularité : 61%

 

 

 

Pour se remémorer !

 

Sans vouloir polémiquer et ressasser le passé !


Lire le texte suivant et espérer, le cas échéant, que le souhait exprimé dans sa conclusion par l’auteur de l’article se réalise !


 

INCROYABLE MAIS VRAI

 

Rappelez vous. Nous étions en 2007. Ségolène ROYAL, candidate à la présidentielle était au deuxième tour, mais à un score trop faible pour espérer l’emporter avec les seules voix de gauche. Elle prit alors l’initiative de faire appel à François BAYROU, jusqu’à lui proposer d’être Premier ministre, mais dans le cadre du "pacte présidentiel.

Rendez vous secret fut pris, mais lorsqu’elle se trouva dans sa rue, en voiture, il la laissa choir comme elle l’a ensuite expliqué avec beaucoup d’humour.

                         image 62120554

 

Le parti socialist ne l’avait pas soutenue ne lui ménageant pas les embûches. Elle n’était pas la candidate du système et surtout au royaume des ELEPHANTS, on était ulcéré et on n’acceptait pas de se voir préférer une femme, qui en plus -crime impardonnable- était libre, indépendante de tous les lobbys et n’en faisait qu’à sa tête. Une femme que son compagnon de l’époque, François HOLLANDE avait lâchée et décidé de se mettre en tête de la rébellion anti ROYAL.

Donc, arriva ce qui devait arriver : La catastrophe. Le pire pour les Français. L’élection d’un malade qui, depuis se prend pour le maître de monde et qui a creusé la dette au point de mettre la France en danger, qui contraint les Français à une rigueur sans précédent, qui a permis l’accroissement considérable des hommes et des femmes de ce pays au dessous du seuil de pauvreté, qui a détruit notre système de protection sociale, s’est attaqué à nos retraites, fait baisser nos salaires, a multiplié les taxes, y compris sur les mutuelles, a régné par le division, opposant les Français les uns contre les autres, s’est attaqué à la solidarité, à la fraternité et qui maintenant, jour après jour s’applique à faire de la France une filiale de l’Allemagne.

Cinq ans de calvaire parce que le Parti Socialiste n’a pas soutenu sa candidate d’alors et parce que François BAYROU, après avoir accepté une rencontre, l’a laissée seule dans une voiture avec pour seule solution de rentrer chez elle.

Et maintenant ?

Tout a continué comme en 2007. Pendant cinq ans le Parti Socialiste n’a cessé d’abord de dézinguer son ex - candidate, l’affublant de tous les noms d’oiseaux, multipliant les livres assassins, les pièges, la tournant en ridicule, lui volant sa victoire au Congrès de Reims tout en l’utilisant à chaque fois qu’il en avait besoin, enfin en la banalisant en volant es idées sans jamais prononcer son nom. Il ne fallait à aucun prix qu’elle soit à nouveau candidate aux présidentielles.

Et maintenant ? Sarkozy, depuis 2007 n’a cessé de démolir Ségolène ROYAL, à l’aide de ses sbires, ridiculisant ses idées avant de se les approprier pour les déformer. Sarkozy a ordonné à ses élus et militants d’aller voter aux primaires pour l’éliminer, pendant que les socialistes votaient peu, n’ayant pas compris l’importance des primaires et que l’emplacement des bureaux de vote décourageait l’électorat populaire. Résultat assuré.

Et Maintenant,oh surprise ! BAYROU se réveille.

Le président du MoDem, François Bayrou, qui officialise sa candidature à la présidentielle mercredi 7 décembre, délivre dans "Le Nouvel Observateur" du jeudi 8 décembre son jugement sur ses adversaires d’hier et d’aujourd’hui.

Sarkozy ? Un candidat déplumé, moins compétitif qu’en 2007. Hollande ? Il est "flou" et aurait "un problème dans son rapport à la réalité". "Je ne veux pas offenser" dit Bayrou, mais "Ségolène était plus dense. Par moments, elle échappait à l’attraction terrestre, mais elle n’était pas nulle : elle avait des intuitions, elle savait comprendre le peuple, elle était moderne et prenait la lumière."

Entendre aujourd’hui Bayrou faire l’éloge de Ségolène Royal a quelque chose de surréaliste. En 2007, c’est précisément parce qu’il jugeait la candidate socialiste pas à la hauteur de la fonction qu’il n’a pas appelé à voter pour elle entre les deux tours.

Trop tard pour Ségolène Royal qui était la Présidente qu’il nous faut, Monsieur Bayrou. Oui trop tard, en raison de votre attitude, nous avons dû supporter 5 ans de Sarkozy, vour la France détruit, être dans la position de devoir tout reconstruire.

Maintenant vous et nous allons devoir nous contenter de François HOLLANDE, et j’espère que cette fois, au second tour, pour nous sauver de l’infâme Sarkozy, vous donnerez vos voix à François Hollande ! C’est le moins que vous puissiez faire pour vous faire pardonner.


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 21 juin 2018

Publication

1199 Articles
3 Albums photo
4 Brèves
30 Sites Web
9 Auteurs

Visites

12 aujourd’hui
7 hier
27816 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté